Entre champs et forêts

L'anthropisation des campagnes européennes a ouvert beaucoup de champs et de cultures qui ont remplacé de grandes étendues forestières. Maintenant, de nombreux vertébrés trouvent refuge parmi les arbres et se nourrissent à découvert, là où l'herbe, les insectes, les rongeurs... sont plus abondants. Passer du temps entre ces différents milieux permet de constater à quel point ils sont liés.